Témoignage de Louise

C’est le parcours de Louise qui a pu faire des études tout en bénéficiant du RI. Mais elle en garde un goût amer, elle reste en colère contre un système nullement conçu pour les jeunes mères en situation précaire.

Témoignage d’Angèle et Elio

Leur histoire illustre à quel point la « lutte contre la fraude sociale » dont nos gouvernements ont fait une de leurs priorités aboutit dans les faits à la négation des droits élémentaires. Elle montre à quel point cette lutte est impitoyable…

Témoignage de Marianne

C’est l’histoire d’une mère de famille de 4 enfants qui se retrouve dans tout un système, dans un engrenage qui l’appauvrit de plus en plus. Et avec çà on va lui faire signer un PISS lui imposant une guidance budgétaire ! Pourquoi pas tant qu’on y est !

Témoignage d’Hélène

Ne pas avoir d’emploi, avoir peur de ne pas pouvoir acheter à manger, ne pas pouvoir payer son loyer, ne pas pouvoir sortir parce qu’on doit sauver ses moindres centimes, c’est déjà assez fatigant pour ne pas en plus avoir ce sentiment renforcé d’être négligeable.

Témoignage de Nènette

C’est vraiment difficile quand tu es dans une situation précaire.Ça vous touche dans quelque chose de profond. L’aide sociale n’est plus vraiment un droit, l’assistant social considère que c’est son fric à lui. Tu n’as plus le choix de décider, plus le droit de penser ni d’exister, c’est grave.

Témoignage de Bernadette S

Tenter de défendre un droit aussi élémentaire que le RIS peut s’avérer être un parcours du combattant! Impossible et inutile de compter le nombre d’heures pour reconstituer le puzzle pour rassembler toutes les informations indispensables pour y parvenir…

Témoignage : le pointage au CPAS

«Le pointage, une obligation légale? Rien n’est moins sûr!»
Alors que nous pensions que c’en était terminé avec ces pratiques qui rendent suspectes les personnes en revenu d’intégration, nous apprenions il y a quelques mois que le CPAS de Verviers oblige encore des personnes en revenu d’intégration au pointage.

Témoignage de Madame P

Les visites domiciliaires, c’est sans prévenir et n’importe quand!”Je suis passé(e) chez vous ce 08/02/2017 à 8 h 00. Ne vous ayant pas trouvé, je souhaiterais que vous preniez contact avec moi ce jour par téléphone au….”Psychologiquement et humainement insupportable alors que j’ai tant de difficultés à surmonter tous les jours.

Témoignage de Jeanne

Jeanne a perdu son droit aux allocations de chômage puis son logement. Mais peut-elle vivre pleinement une relation amoureuse sans habiter sous le même toit que son amoureux et toucher le RI? Pas de l’avis du CPAS mais bien de l’avis du Tribunal…

Témoignage d’une mère…

La situation de cette mère nous montre comment les pouvoirs publics se déchargent de plus en plus de l’aide à apporter aux personnes principalement sur le dos des familles. Ici cette mère doit remplacer l’ONEM, le FOREM et le CPAS!

L’aDAS – l’association de défense des allocatires sociaux assure des défenses individuelles. Nous estimons que c’est très important pour deux raisons :

En premier lieu, parce qu’elles sont indispensables. Les usagers rencontrent en effet de nombreuses difficultés pour faire valoir leurs droits. L’examen d’une demande de RI ou d’aide sociale est souvent un véritable parcours du combattant : nombre important de documents à fournir ; absence d’information sur les lois ; non respect des délais légaux d’examen des demandes ; application restrictive de la loi voire non respect de la loi et des procédures ; suspicion fréquente qui entraîne que vous devez prouver que vous remplissez bien les conditions d’octroi, en particulier celle de la résidence et de l’absence de cohabitation ; atteintes parfois très graves à votre vie privée…

Face à tous ces problèmes, vous êtes souvent seuls face à l’institution. Un des objectifs importants de notre association est que vous ne le soyez plus.

En deuxième lieu, c’est essentiellement au travers des défenses individuelles que nous constatons des pratiques illégales ou antisociales d’un CPAS donné. Cela nous permet d’agir pour les faire changer. Peu d’informations filtrent sur les pratiques des différents CPAS.  Les réunions se passent à huis clos (contrairement à celles du Conseil communal) ; les conseillers divulguent peu de choses sur ce qu’il se passe dans leur CPAS ; les travailleurs n’ont pas pour habitude de dénoncer les pratiques illégales ou antisociales du CPAS qui les emploie. Il en résulte que c’est essentiellement au travers des situations individuelles que nous connaissons comment tel ou tel CPAS pratique.

Les défenses individuelles prennent différentes formes. Parfois, une simple information sur les lois ou un conseil suffisent. Nous contactons le CPAS par courrier ou par téléphone, nous accompagnons lors des rendez-vous au CPAS, nous préparons l’audition par le Conseil et/ou nous vous y accompagnons, nous aidons dans les démarches pour introduire un recours au Tribunal du Travail.

Vous pouvez prendre contact par téléphone, facebook ou mail

Voir aussi le Guide l’accompagnement et le guide du recours

Témoignage d’Angèle et Elio

Ou comment la lutte contre la fraude sociale amène à l'acharnement, à la négation des droits élémentaires Leur histoire illustre à quel point la « lutte contre la fraude sociale »...

lire plus

Témoignage de Marianne

 Pourquoi pas tant qu'on y est... Marianne a quatre enfants. Elle a un copain avec qui elle ne vit pas. Question délicate de constituer une famille recomposée avec un homme qui n'est...

lire plus

Témoignage d’Hélène

 Le système entier essaie de décourager les gens de compter sur le CPAS Bonjour, je m'appelle Hélène, et j'ai eu le plaisir de parler avec des membres de votre association qui...

lire plus

Témoignage de Nènette

 Où est ma dignité, où est mon indépendance? Aucune aide des services sociaux, ni de la commune Dans mon parcours un des moments les plus difficiles ça a été quand ma maison a été...

lire plus

Témoignage de Bernadette S

 TROIS COURRIERS PRETS A ENVOYER DANS UN CPAS ! UN PARCOURS DU COMBATTANT, ENCORE UN POUR Y PARVENIR ! Impossible (et inutile) de compter le nombre d'heures (plutôt en dizaines qu'en...

lire plus

Témoignage : le pointage au CPAS

 «Le pointage, une obligation légale? Rien n'est moins sûr!» Alors que nous pensions que c’en était terminé avec ces pratiques qui rendent suspectes les personnes en revenu...

lire plus

Témoignage de Madame P

Les visites domiciliaires, c'est sans prévenir et n'importe quand ! Je m’appelle madame P. et je suis en revenu d'intégration. Ce 8 février 2017, à 8 heures le matin, j’ai reçu la...

lire plus

Témoignage de Jeanne

C’EST LE CPAS QUI TRICHAIT AVEC LA LOI, PAS MOI ! Ma fille a aujourd’hui 16 ans. Tout a commencé il y a trois ans, en 2015. A cette époque, ayant perdu mon droit aux allocations de...

lire plus

Témoignage d’une mère…

 A elle seule elle doit remplacer l'ONEM, le FOREM et le CPAS ! Dans un premier temps, F est exclu des allocations de chômage d’insertion parce que celles-ci sont limitées dans le...

lire plus

Témoignage Freddy Bouchez

De retour de la matinée de clôture du congrès fédéral de la FGTB, je me faisais la réflexion suivante : Et la défense des droits des personnes en revenu d’intégration, où est-elle...

lire plus

Témoignage de Brigitte

 Son CPAS lui refuse un colis alimentaire parce qu'elle est propriétaire! Elle vient de se séparer de son compagnon. C’est elle qui a dû quitter le logement dont elle est...

lire plus

114 étudiants SDF à Bruxelles

 114 élèves SDF à Bruxelles: Révoltant et indécent pour un pays riche comme la Belgique !   Mais comment est-ce possible quand on sait que 8 personnes multimilliardaires...

lire plus

Témoignage de Bernadette Schaeck

 « NOUS N’IRONS PLUS POINTER » Témoignage de Bernadette Schaeck (ADAS) sur une action menée au CPAS de Braine-Le-Comte contre l’obligation de pointage pour les personnes en revenu...

lire plus

Témoignage d’André

 André était aidé depuis environ un an lorsqu'il déménage en novembre 2010 dans un autre quartier de la ville. Il doit s'adresser à la nouvelle antenne de quartier où son dossier est...

lire plus

Contactez-nous

Contact

12 + 5 =

Contact

+32 (0)489 75 76 02

Siège Social

225/1 rue du Progrès
1030 Bruxelles

Facebook
RSS
Follow by Email